Parler de moi à cœur ouvert #1

 

Je me suis toujours dit que je ne dévoilerais jamais ma vie sur la toile ni sur mon blog. Et pourtant, aujourd’hui je suis sur le point de vous parler de moi. Pas par égocentrisme, mais simplement pour vous ouvrir mon cœur et me confier à vous. Chose difficile pour moi jusqu’à présent car j’avais peur de vous faire fuir. Mais je me devais de vous dire le mal qui me ronge, mes absences répétées depuis quelques semaines et cette souffrance qui brûle en moi.

Voilà. Ça faisait cinq ans. Cinq années que je nous croyais plus forts que tout lui et moi, et qu’on se battait pour pouvoir voir un carré de ciel bleu dans le brouillard. Cinq ans. Vous imaginez? J’ai presque l’impression d’avoir grandi avec lui, d’avoir réalisé mes premières fois, mes premières vacances en amoureux, mes premiers fous rires. il m’a appris à vivre, presque. J’ai été là. Chaque jour qui passait. Toujours là. Durant ses semaines à l’hôpital avec la peur de le voir partir pour toujours, durant ses moments d’angoisses et chaque nuit où je le regardais dormir… Je croyais qu’on était les plus forts tous les deux. Qu’on était invincibles. Je me rappelle chaque rire, chaque réveil à ses côtés, je me rappelle nos parties de jeux vidéos jusqu’à pas d’heure, nos dimanches passés sous la couette…
Je me rappelle des caresses qu’il adorait que je lui fasse au creux des mains, de ses petits sourires quand il rêvait en pleine nuit… Ses cheveux, si doux et parfumés… Ses grands cils aussi bruns que son regard… Plus qu’une évidence, un indispensable. Ma moitié sans laquelle je ne peux fonctionner. On a presque tout fait ensembles. Il a été la main tendue que j’ai saisie un soir où plus rien n’avait de sens. Un sauveur, une âme sœur. On se connaissait par cœur mais chaque fois il me surprenait. C’était moi, c’était nous. Personne d’autre, rien. Juste le vide pour le remplacer…

DCS_1423

Aujourd’hui il est parti. Juste ce mot pour définir son choix. Même si la futilité de la rupture est banale, elle reste pour moi une déchirure, une grande souffrance. Je ne vous l’ai jamais dit, mais je suis hypersensible. C’est la raison pour laquelle je ressens les émotions plus fort que la normale… Son départ sonne pour moi comme un adieu. L’adieu qui vous dit que vous ne reverrez jamais celui que vous aimez. Qu’il est parti sans se retourner.

J’ai cette peur de le contacter, de lui écrire et lui dire mon mal. Peur de le faire fuir plus qu’il n’a fui. Peur de le refroidir et qu’il pense de moi que je ne suis qu’une fille dépressive et mal dans sa peau… Mais j’en crève d’attendre. De ne rien pouvoir lui dire et de tout noter dans un carnet. Je voudrais crier sur les immeubles que j’ai besoin de lui, qu’il est plus vital que l’air que j’expire. Mais je ne dis rien. Je reste murée dans mon silence en attendant un seul signe, qui s’il le faut, ne viendra jamais.
On m’a dit que je lui manquerais. Qu’il reviendrait ou qu’il ne m’oublierait pas. Mais que croire, puisque rien ni personne ne sait ce qu’il veut lui. Seul son cœur sait ce qu’il décide. Et personne n’y changera rien. Peut être la lassitude, le temps qui l’a rongé… Il ne me reste qu’à attendre, mutée dans cette intrigue sans fin… Sans raison, sans réponse…

Mes nuits sont agitées de démons qui ne pensent qu’à m’arracher à mon sommeil. Mes journées ont rallongé de dix heures et des cernes bleus ont pris place sous mes yeux fatiguées. Plus rien n’a de goût, pas même la vie. Si amère et révoltante. Je me réveille souvent la nuit, en croyant qu’il est près de moi. Je panique, j’allume, je cherche. Il n’est pas là, seul mon chat dort profondément au pieds de mon lit. C’est atroce.

466887_3191954447590_345797929_o

Il ne lira pas ces quelques mots pleurés sur mon clavier ce soir. Mais j’avais besoin de vous les dire. De vous conter mon histoire, et la fin de celle ci. Pour vous dire que mon cœur et mon âme sont remplis de vide et de tristesse. Que le temps autour de moi s’est arrêté. Que je n’y vois plus. Je suis sous l’eau, au ralenti… Tout paraît si froid, glacial… Cette sensation de ne plus contrôler mon corps. Que seules mes larmes me libèrent de ma dévotion à lui… Je ne sais plus si je dois continuer à vivre comme avant. Je ne sais plus si je dois avancer sans y voir.

Je ne veux pas que vous pleuriez en me lisant, ni que vous doutiez de ma crédibilité. J’avais besoin de me confier, de vous dire… J’avais nécessité à pleurer une bonne fois pour toute. Je ne pouvais plus faire semblant. Je ne suis qu’une humaine…

23 Commentaires

  • Salut ma belle,
    Je suis très triste de lire tout ça. Derrière nos écrans finalement on a tous une vie différente. Sur nos blogs on peut paraître très heureuses mais dans la vie de tout les jours on a tous nos soucis, nos tristesses…
    Je sais que c’est pas facile que de vivre une rupture. 5 ans c’est énorme surtout quand tu as partagé tout plein de moments avec la personne.
    Mais il faut que tu restes forte et patiente avec le temps tu iras mieux.
    J’espère de tout coeur qu’il va te revenir et que les choses vont s’arranger.
    Surtout garde le sourire et ta joie de vivre !!
    Je suis là si tu as besoin de parler, on a l’habitude de te voir avec le sourire j’espère que tu vas vite te remettre de tout ça ma belle !!
    Je te fais de gros bisous et je pense fort à toi !! <3

  • Répondre mars 20, 2015

    Laugh-of-Artist

    Toujours difficile de lire des petits écrit par un coeur tout triste
    Courage ma belle, le temps fait des merveilles <3

  • Répondre mars 20, 2015

    Djahann

    Tes mots sont beaux, mais je suis toujours triste de savoir que quelqu’un souffre.
    Tu ressembles à ma soeur. Elle est diagnostiquée hypersensible et se relève difficilement d’une très lourde dépression. Elle a connu une rupture car son état ne lui permettait pas de résoudre les conflits avec son amoureux. Ils n’ont pas eu le courage de se parler ou se revoir pdt plus d’un an. Mais lui sait quand elle va mal, il le ressent (et il de nouveau en couple avec une femme très sympa mais il ne l’oublie pas). Ils recommencent à se voir, doucement. Sans reproches surtout. ça leur fait du bien finalement, même si l’histoire est vraiment finie (enfin en vrai, je pense qu’ils s’aiment encore, même s’ils vivent avec quelqu’un d’autre !). Courage, je suis certaine que petit à petit, la douleur et le manque vont s’estomper, même si ça prend beaucoup de temps.

  • Répondre mars 20, 2015

    Polina

    C’est toujours triste de voir quelqu’un souffrir, d’autant plus quand on le « suit » sur son blog. Comme tu le dis si bien, tu as vécu toutes tes « premières fois » avec lui… Il en va de même pour la rupture. Ca fait très mal, je le sais, d’autant plus la première fois que ça nous arrive et lorsqu’on n’en est pas le décideur. Mais crois moi, avec le temps, tout passe…même les douleurs les plus atroces. Ces mots n’auront sûrement aucun sens dans l’immédiat mais tu verras qu’un jour, tu te réveilleras et ce matin là, sans raison aucune, tout ira mieux. Tu remarqueras le soleil que tu as longtemps ignoré, tu souriras à nouveau en entendant une blague à la radio, sans savoir pourquoi. Tu ne penseras plus à lui dès le réveil. Tu te sentiras libérée…Aujourd’hui c’est le premier jour du printemps. Comme après l’hiver, je souhaite que ton propre « printemps » arrive bien assez vite. Je t’embrasse, tiens bon.

  • Répondre mars 20, 2015

    jaivoulutester

    ma belle, tu as toute la vie devant toi, seule le temps guérit les blessures, cette phrase est bateau mais elle est tellement vraie. Remplace les mauvaises pensées par des choses qui te font sourire ou plaisir, et fait des activités. Je sais que c’est dur à faire, on ne réagit pas tous de la même manière devant le malheur, moi je me répète à chaque fois que je suis quelqu’un de fort pour me persuader, du coup les autres me croient forte aussi. Il y a des hauts et des bas, avec des bas dont on a l’impression qu’ils ne vont jamais partir, mais un beau jour arrive où tu n’a plus envie de pleurer, et ce jour-là il faut le guetter pour rebondir. Je ne suis pas non plus fortiche pour apaiser et rassurer les gens, mais je souhaite de tout coeur que tu te relèves vite, je n’aime pas voir les gens tristes…. gros bisous
    flo
    jaivoulutester.over-blog.com

  • Arrivée en bas de ton doux et poignant texte et avoir les yeux tout embués. C’est délicat de partager un texte comme celui-ci, un peu comme une lettre jetée à la mer, j’espère qu’il prendra le temps de le lire (même si ce n’était pas ton but). Si c’est vraiment lui, le bon, vous vous retrouverez et si… Il faudra tout recommencer, mais le bonheur de tomber amoureuse tu ne dois pas passer à côté.

  • Je suis tellement désolée d’apprendre ton chagrin. C’est vrai, nous sommes tous humains mais quelques-uns plus que d’autres. Il faut pleurer pour se sentir vide et ensuite on se reconstruit, on se fortifie.

    Bises,
    Emma

  • Répondre mars 22, 2015

    Malicia

    Plein de bisous j’espère que ça va s’arranger pour toi <3

  • Répondre mars 22, 2015

    DaysOfCamille

    Coucou.. Dis je suis tombée sur ton article ce soir.. Même si tu nous dis de ne pas verser quelques larmes, ça m’a touché.. Je suis également très sensible et j’ai du mal à gérer mes émotions la plupart du temps.. Alors je peux comprendre. Je ne parle pas beaucoup de moi… Mais.. Il y à 5 mois, j’ai perdu mon papa brutalement dans un accident.. Je peux comprendre ta peine. Il n’y à pas de petite douleur quand on perds une personne qu’on aime énormément.. En plus côté cœur on ne peut pas dire que je sois gâtée non plus. Je ne suis jamais restée aussi longtemps avec quelqu’un comme toi mais mon ex petit ami m’a quitté sans aucunes raisons, ni explications il y à de ça deux ans. Ce qui m’a perturbé pendant des mois. J’ai recherché des explications, mais jamais rien. Je me suis rendue compte avec le temps, que nous n’étions pas fait l’un pour l’autre et que son comportement était pathétique. Que le respect, ça s’apprenait et qu’il n’en était pas digne. Mais je me dis aussi que dans la vie, rien n’arrive par hasard. Que toutes ces épreuves (même si on s’en serait bien passées) nous servent à avancer, à rebondir sur de nouvelles choses pour arriver à notre but.. On se construit, on se forge… On à tous quelqu’un de prévu pour nous. Je sais que c’est nul de lire ou d’entendre dire que seul le temps nous donne des réponses et nous permet d’avancer.. mais c’est vrai et je suis bien placée pour en parler.. Mon état d’esprit change au fil des mois.. Bien sur, le temps n’enlèvera jamais la peine que je ressens pour mon père, et ne comblera jamais son manque. C’est faux de croire cela. Le temps me permettra juste de le gérer. Mais au fond de mon cœur, la douleur restera. Je ne mentirai pas sur ça. Mais on souffre pour les bonnes personnes. En général, pour les mauvaises, on souffre un temps et on oublie. Je pense que le temps te donnera ta réponse. Et ce sera la bonne. Je l’espère pour toi. Mon blog, c’est un peu une façon d’oublier ce qu’il se passe. D’oublier que la vie peut vous offrir ce qu’il y à de mieux, comme elle peut le détruire en un instant. Alors je peux comprendre aussi que tu te sois livrée sur ton blog. En attendant, profite des tes proches au maximum, continue ton super blog, et tu verra que tout te tombera dans les mains sans que tu t’y attendes.. Je te souhaite du courage et plein d’amour. Bisous

  • Répondre mars 23, 2015

    jennifer

    Je te souhaite tout plein de courage pour traverser cette épreuve mais la lumière est au bout du chemin 😉
    A bientôt
    jennifer

  • Répondre mars 23, 2015

    Mathilde

    Je viens tout juste de découvrir ton blog (via un commentaire que tu as laissé sur le blog de Valentine). Au delà du fait que ton blog est sympa et j’y ai pris du plaisir à le parcourir je ne pensais pas commenter pour autant. Mais ton histoire m’a touchée, j’ai vécu une rupture il y a peu, et même si mon histoire n’a pas duré aussi longtemps que la tienne, je te comprends. On a pas besoin d’entendre ce que les autres ont à nous dire. Mais juste, je te comprends. Et je te souhaite bonne chance parce qu’il n’y rien d’autre à dire dans ces cas-là. Et puis si jamais tu veux discuter de ça à une inconnue tout à fait hors contexte, je me fais présente.
    Des bisous,
    Mathilde

  • Répondre mars 23, 2015

    Lisa

    Tout ira bien Mathilda.
    Je le sais, car tu es une jeune fille pleine de vie ! et tu as la vie devant toi justement !
    Quand je ne vais pas bien, j’essaye toujours de voir en plus grand et cela fonctionne toujours. Regarde autour de toi, et dis toi quand dans ta vie, tu as des milliers d’autres moments à vivre et si l’on peut dire des milliers d’autres vies, car tu fréquenteras des gens différents qui t’apporteront des richesses différentes. Tu auras différents emplois, et tu n’habiteras sûrement pas toute ta vie dans la même ville. Tout ça pour te dire, que ça ira. Même si c’est douloureux, un jour tu n’auras plus mal, et tu regarderas la vie d’une autre manière, mais avec tout autant de gaieté et de joie de vivre, je te l’assures ! Je suis là si tu as besoin! Lisa <3

  • Ma jolie, je suis vraiment désolée pour toi 🙁 Je suis passée par là, et aucun mot ne pourra adoucir ta peine malheureusement… On m’avait dit que le temps apaiserai les choses, et je détestais entendre cette phrase, mais c’est pourtant la vérité… Tu te réveilleras en ayant un peu moins mal, tu y penseras toujours un peu, mais crois-moi, tu finiras par te relever… Sois forte <3

  • Répondre mars 23, 2015

    Caro*

    Oh, je suis vraiment désolée pour toi Mathilda, je sais que c’est une situation qui n’est pas évidente à gérer et je connais cette souffrance. Mais ce que je sais aussi, c’est que la douleur laissera peu à peu place à l’espoir et de nouveau au bonheur. Je te souhaite tout le courage du monde pour surmonter cette épreuve et surtout prends soin de toi ma jolie. Courage, des jours meilleurs viendront donc sois forte.

  • Répondre mars 24, 2015

    Soraya

    Parfois, on a besoin d’écrire, de s’exprimer, se libérer un peu de son chagrin..
    Je te souhaite du courage car une rupture n’est jamais facile mais surtout il faut du temps.
    Tu as mal, c’est normal, tu as l’impression que sans lui la vie n’a plus de sens et que tu n’arriveras pas à te relever ni à avancer mais avec le temps, la douleur va s’estomper.
    Patience et courage <3

  • Répondre mars 24, 2015

    jennifer

    Après avoir passé 5 années de ta vie avec cet personne, je te conseillerai de tout d’abord lui faire parvenir ce message. Car on oublie pas une personne qu’on a aimé et si jamais c’est réellement fini pour lui, certes il ne reviendra pas à tes côtés mais il aura peut être les mots pour te rassurer sur la suite qui va devenir ta nouvelle vie.

    Tu écris tellement bien, ça me peine beaucoup de le découvrir à ce point dans des conditions si triste. En tous cas saches une chose, tu ne dois pas continuer à te renfermer seule dans ton chagrin, et surtout tu ne dois pas hésiter à te confier à ta « communauté » quand l’envie te vient, car les gens qui te lisent ne le font pas pour te critiquer !

    Reste toi même, reprends pied comme tu le peux car la vie est très courte, ce serai dommage de la passé dans la tristesse.

  • Répondre mars 25, 2015

    Nissi Mendes

    Beautiful Fotos! What a view on the first pic.
    Have a nice day.

    ♥ Nissi
    http://www.nissimendes.ch

  • Répondre mars 25, 2015

    mary

    <3 je t'ai tout dis par sms ma belle. Reprends toi et fais confiance à la vie 🙂

  • Répondre mars 25, 2015

    Emilie

    Je suis désolée pour toi et je te soutiens de tout mon cœur. 5 ans c’est beaucoup d’année de partage et je sais que cela doit être difficile. Plein de courage ! Bises.

  • Répondre mars 27, 2015

    Anaïs

    Oh Mathilde, je suis si triste de te savoir malheureuse. Je ne peux que te sortir tes phrases simplettes que tu vas entendre par millions et vomir. Mais avec le temps, tu oublieras ! Je t’en fais la promesse. 5 ans c’est une bonne partie de ta vie mais tu vas ré-apprendre, à sourire, à sortir, à vivre, à aimer…

    Il s’agit maintenant de penser uniquement à toi, aux petits riens qui font du bien, à combler tes journées et un jour, tu te réveilleras beaucoup plus apaisée, sans ce vide qui semble te consumer.

    Je t’embrasse très fort, tu n’es pas seule, ne t’inquiètes pas !

    <3

  • Répondre mars 27, 2015

    Madame Maurice

    Je sais à quel point l’écriture peut être parfois salvatrice, et je suis sûre que le simple fait d’avoir mis ces mots sur ta peine, et la partager, a pu t’apaiser, et te libérer.
    Prends ton temps, pense à toi et tu verras des jours meilleurs s’ouvriront à toi ! Je t’embrasse.

  • Répondre mars 29, 2015

    Marjorie Hirtz

    Mathy,

    Tu sais que je suis là, que je suis près de toi. Je ne trouve peut – être pas les mots, mais en lisant ceci, je découvre vraiment ce que tu ressens même si comme tu le sais, deux hypersensible se comprennent. Ton texte, malgré que tu ne le souhaitais pas, m’a fait verser quelques larmes, je ressens ce que tu ressens parce que tu es ma moitié, ma sœur. tu te souviens ? « Même sœur, même cœur », c’est un peu ce que je ressens en pensant que tu es si mal. Je t’aiderai quoi qu’il arrive, même si je doit arracher des montagnes pour cela. Je serais avec toi, dans n’importe quelle situation. Pense-y, tu n’es pas seule, même ici, les gens te réconforte, prenne de l’importance à t’écrire sur cette article. Tu compte pour nous comme pour eux même si je sais que tu préférerai compter pour lui. Comme je t’ai dis, la vie continu, il n’y a pas de joie sans malheur, comme de bonheur sans souffrance. Il se cache, un peu comme le soleil, mais il viendra.. Tu as encore tellement de chose à découvrir, voyager autour du monde, traverser l’Amérique à cheval ou en moto !
    Et tu sais combien je t’aime et malgré ma dureté, tu fais parti de moi, de mon âme. Je ne peux vivre sans cette deuxième partie.

    Je t’aime bien plus que la mer (et tu sais combien je l’aime celle là), bien plus que tout le monde réunis, et encore plus que la bouffe… imagine..

  • Je me suis reconnue dans tes mots. Il y a plusieurs années maintenant j’étais restée moi aussi cinq ans avec quelqu’un , à l’époque je me disais que je ne pouvais pas vivre sans lui et maintenant je le remercie parce que je suis mille fois plus heureuse que lorsque nous étions ensemble. Courage pour ces moments pas faciles à vivre, ils sont inévitables, il va te falloir du temps mais ça passera <3
    Bonne journée
    Delphine

Poster un commentaire